Soudan du Sud : Soutien aux victimes de la famine

Le lundi 20 février, le Soudan du Sud a été officiellement déclaré en état de famine. Cette dernière est en partie liée à la faible production agricole, mais elle est principalement la conséquence de la guerre qui sévit dans le pays depuis bientôt trois ans. Cette guerre a fait de nombreux morts et a provoqué d’important déplacements forcés de population, elle a empêché la reprise normale des activités agricoles et a rendu quasi impossible l’approvisionnement correct des produits de première nécessité provenant des pays voisins. Au 31 janvier 2017, le Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés (UNHCR) estimait à 1.509.000 le nombre de personnes réfugiées dans les pays limitrophes du Soudan du Sud et à 1.852.000 le nombre de personnes déplacées à l’intérieur même du pays, pour un pays qui compte environ 11.000.000 d'habitants.

L'action de Caritas Luxembourg

Bien que le nord du pays soit particulièrement touché par la famine, des centaines de milliers de personnes souffrent également de la faim dans la région où Caritas Luxembourg est active depuis de nombreuses années. Caritas Luxembourg y distribue de la nourriture, construit des abris pour les personnes déplacées, fournit des soins de santé de base et relance l’agriculture.

François Nzabahimana, collaborateur de Caritas Luxembourg, est sur place depuis plusieurs mois et coordonne l’aide mise en œuvre. Il témoigne de l'évolution vécue ces dernières semaines : « La situation est catastrophique. De plus en plus d’enfants et de femmes arrivent chaque jour. Les enfants sont extrêmement affaiblis et l’état de santé de certains d’entre eux est vraiment très préoccupant ».

Le programme le plus important de Caritas Luxembourg - en collaboration avec son partenaire de terrain - consiste à venir en aide aux enfants et aux femmes enceintes les plus malnutris par 

  •  la distribution de vivres et de compléments alimentaires: Il s’agit d’aliments composés de céréales comme la farine de sorgho, des légumineuses, des biscuits vitaminés et de la vitamine A et des composants à base de soja et de pâte d’arachides.  La distribution est faite dans les villages et dans le centre de santé lors des consultations.
  •  le transfert vers des services de santé spécialisés des enfants les plus gravement malnutris. Ces enfants sont généralement hospitalisés et reçoivent des soins thérapeutiques pour d’autres maladies liées à la malnutrition (diarrhées, troubles respiratoires, problèmes de peau... ).

Les collaborateurs de terrain de Caritas Luxembourg assurent le suivi personnalisé des enfants et des femmes dans les villages pour un traitement à long terme. Il s’agit de visites régulières dans les familles au cours desquelles sont effectuées la pesée des enfants et la détection de symptômes d’autres maladies liées à la malnutrition. Des conseils sur l'hygiène et pour la préparation d’aliments pour les enfants sont également donnés.

Faire un don