Caritas Luxembourg s’engage en faveur des déplacés et réfugiés syriens à la frontière turque, en Syrie, au Liban et en Serbie

Mercredi 01 juin 2016

Caritas Luxembourg s’engage en faveur des déplacés et réfugiés syriens  à la frontière turque, en Syrie, au Liban et en Serbie

Depuis 2011, une guerre civile sévit en Syrie. Des millions de personnes sont déplacées dans le pays et au-delà des frontières, se réfugiant dans des camps de fortune, des écoles, des bâtiments publics ou des bâtiments désaffectés.

Caritas Luxembourg aide les populations vulnérables et sans moyens en Syrie depuis le début de la guerre en 2011, au nord-ouest de la Syrie, mais également à titre ponctuel dans d'autres localités comme à Damas et à Homs. Les personnes handicapées et à faible mobilité déplacées en Syrie ou encore réfugiées au Liban constituent un autre groupe cible très vulnérable. 

En collaboration avec d’autres associations, Caritas Luxembourg les aide à travers des activités d’éducation et de vivre ensemble. Enfin, Caritas intervient également en Serbie, sur la route qu’empruntent les réfugiés vers l’Europe où ils s’installent suite à la fermeture des frontières.

 Les projets concrets de Caritas Luxembourg :

  • Assister les personnes déplacées dans les camps d’abris au nord-ouest de la Syrie, à la frontière turque, par des distributions de nourriture et par l’amélioration des lieux de vie des déplacés

Depuis juin 2013, des dizaines de milliers de personnes déplacées réfugiées internes reçoivent de l’eau potable, des repas chauds, des paniers alimentaires, des vêtements, des ustensiles de cuisine, ainsi que du matériel leur permettant de mieux protéger leurs abris contre les intempéries. Des latrines sont construites. Ce programme d’assistance alimentaire au nord-ouest de la Syrie, à la frontière turque, dont l’objectif est de couvrir les besoins primaires de 25.000 familles, est mis en œuvre à partir du territoire turc avec deux ONG partenaires turque et syrienne. Une équipe de coordinateurs des opérations basée en Turquie ainsi qu’une soixantaine de volontaires syriens assurent les distributions et la construction des latrines.

Quant au financement de ce programme, Caritas Luxembourg peut compter sur de nombreux donateurs privés qui montrent leur solidarité avec le peuple syrien avec un don. En plus, Caritas bénéficie de co-financements provenant de l'Union européenne et du Programme alimentaire mondial. Le Ministère des affaires étrangères et européennes du Luxembourg contribue également au financement de cette aide d’urgence, de même que les Caritas canadiennes et allemandes.

 « Avant le décès de mon mari, notre vie était bonne et nous n’avions pas besoin de grand-chose, mais tout a changé après son décès et la révolution syrienne. Nous vivons dans des tentes en attendant l’aide des ONG. Parce que je suis veuve, je reçois de l’assistance de personnes dans les camps, comme Caritas qui nous fournit des repas et des paquets de nourriture chaque mois ainsi que d’autres choses. La vie est devenue difficile avec la guerre. Avant nous essayions de vivre, maintenant, nous attendons l’aide. Un jour, je retournerai à la maison et ces jours difficiles seront derrière moi. » Fatima M.J., 30 ans, veuve suite à un bombardement de son village et déplacée avec ses trois enfants dans le nord-ouest du pays à la frontière turque 

  •  Couvrir les besoins spécifiques d’enfants dans les camps de déplacés et donner des aides ponctuelles en cas d’intempéries

Pour faire face aux besoins de première urgence des familles déplacées, l’aide institutionnelle - même importante - ne suffit pas et des donations privées permettent de répondre aux besoins spécifiques ou ponctuels tels que la nécessité de couvertures ou de vêtements en hiver.

  • Assister les personnes déplacées par la réhabilitation de bâtiments en zones rurales ou péri-urbaines

Caritas Luxembourg répond aux besoins de 5.000 personnes qui ont fui leur maison et qui vivent maintenant dans des conditions précaires dans des bâtiments partiellement détruits et/ou abandonnés (écoles, garages, anciennes fermes, bâtiments inachevés...) situés en zones rurales ou péri-urbaines. Les familles vulnérables reçoivent des bâches en plastique permettant de couvrir des fenêtres ou des trous dans les murs afin de se protéger contre les intempéries, et assurant un minimum de vie privée (plusieurs familles vivent dans un grand "open space", par exemple dans une ferme abandonnée). Des latrines et des douches sont construites près de ces abris collectifs.

  • Soutenir les personnes handicapées en Syrie et au Liban

En collaboration avec les associations Al Zawrak au Liban et Marakeb al Chirah en Syrie, Caritas Luxembourg soutient des projets d’éducation en faveur des personnes handicapées, permettant notamment d'organiser des activités de jour pour des personnes à déficiences mentales. En raison de la destruction de foyers pour personnes handicapées, il a été nécessaire de récupérer ces personnes extrêmement vulnérables et de leur redonner un cadre de vie adapté à leurs besoins.

Par ailleurs, environ un cinquième des réfugiés syriens - soit plus de 200.000 personnes - souffrent de troubles de santé mentale. Mais de nombreux réfugiés et déplacés n’ont pas accès à des soins, faute de services de santé mentale qui restent principalement privés au Liban et suite à une grave pénurie de professionnels de la santé mentale. Caritas Luxembourg soutient financièrement des foyers qui prennent en charge des personnes handicapées libanaises et réfugiées syriennes au Liban et syriennes en Syrie.

Asma (nom changé) vivait dans un foyer pour handicapés près de Homs en Syrie.  Le jour où ce foyer a été détruit, elle s’est retrouvée dans la rue, essayant de survivre au jour le jour. Comme elle est mentalement déficiente, elle était dans une situation d'extrême vulnérabilité, victime de harcèlement et même de viol de la part des milices et soldats syriens. Les employés d'Al Zawrak l'ont récupérée et l'abritent maintenant dans un foyer au Liban financé par Caritas Luxembourg. Elle y a repris goût à la vie et profite d'un cadre médical et psychologique adapté à ses besoins.

« Nous étions heureux avant la guerre. Mon mari travaillait dans un restaurant de notre village. Nos revenus étaient faibles mais suffisants pour notre famille. Quand la guerre a éclaté, notre village était l’un des premiers affectés. Une bombe a démoli notre maison. Nous étions tous blessés, moi à la tête, ma fille a perdu un œil et mon mari a été le plus atteint. Il a perdu la tête et est mort quelque temps après. Je suis en fauteuil roulant, sans source de revenus. Je reçois la nourriture et le soutien de Caritas qui soutient les veuves et personnes handicapées ». Fatima O., 60 ans, qui vivait auparavant dans un grand village à proximité de Homs.

  •  Assurer les besoins de 2.000 syriens en Serbie, pays de transit puis de résidence temporaire suite à la fermeture de la route des Balkans vers l’Europe

Depuis le début des grands flux migratoires à travers la route des Balkans en juillet 2015, Caritas Luxembourg a soutenu les réfugiés du Moyen Orient en leur fournissant une aide humanitaire. Depuis la fermeture de la route des Balkans en mars 2016, la Serbie est devenue un pays de résidence temporaire pour environ 2.000 réfugiés et migrants. Caritas Luxembourg poursuit ses activités humanitaires compte tenu de ces nouvelles circonstances et contribue à répondre aux besoins fondamentaux des réfugiés et migrants en Serbie en fournissant un accès à une hygiène de qualité, en distribuant des aliments, en informant de manière adéquate et digne les 2.000 réfugiés et migrants des centres de réception en Serbie (avec une attention toute particulière aux groupes vulnérables), et en atténuant le risque de conflit avec la communauté hôte.

Afin de pouvoir continuer à soutenir les réfugiés - Caritas Luxembourg vous remercie pour tout don versé avec la mention "Réfugiés syriens".

Faire un don en ligne

ou faire un don par virement bancaire sur un des comptes de la Fondation Caritas Luxembourg

  • (CCPL) IBAN LU34 1111 0000 2020 0000
  • (BCEE) IBAN LU63 0019 1000 4075 9000
  • (BGLL) IBAN LU48 0030 5366 0131 0000
  • (BILL) IBAN LU78 0026 1940 6300 0000
  • (BLUX) IBAN LU49 0080 2191 4870 2001
  • (CCRA) IBAN LU09 0090 0000 0113 6001

Revenir à la liste des actualités