Bilan intermédiaire de la Caritas Corona-Helpline

Vendredi 12 juin 2020

La présentation du rapport annuel 2019 a été l’occasion pour Caritas Luxembourg de faire un bilan intermédiaire de la Caritas Corona-Helpline.

  • Ces deux derniers mois, 380 personnes ont contacté la helpline pour avoir de l’aide financière, la plupart des jeunes de moins de 40 ans (57%).
  • 69% des personnes n’avaient encore jamais eu besoin de recourir à de l’aide sociale avant.
  • Si presque tous les secteurs d’activités sont concernés, ceux de la restauration, des indépendants (artistes, chauffeurs de taxi, etc.) et du secteur du nettoyage sont particulièrement représentés.
  • En tout, 642 personnes ont pu être aidées par la helpline soit grâce à de l’information (16%) et/ou à une réorientation vers un autre organisme compétent (41%) et/ou à travers une aide financière ponctuelle (18% aide de plus de 300 euros, 20% de moins ou égal à 300 euros) et/ou à travers l’accès aux épiceries sociales (15%) pour faire leurs courses.
  • Dans 122 dossiers, une réorientation vers les offices sociaux a été possible. Des collaborations ont aussi été entamées avec d’autres organismes publics ou associations.
  • Fin mai, 115.509 euros ont été donnés en aide directe aux familles et personnes dont 30% pour l’achat de nourriture, 28% pour les dépenses courantes essentielles, 20% pour les loyers, 16% pour les factures d’électricité, de communication, et 6% pour les dépenses de santé.

Notons que des 642 personnes qui ont bénéficié d’une aide, 226 étaient des enfants.

La Caritas Corona-Helpline continue.

Les personnes qui ont besoin d'aide peuvent contacter la helpline via le numéro de téléphone suivant: 40 21 31 - 999 ou par email helpline@caritas.lu

Contacter la Helpline

 

Quelques témoignages recueillies par les assistants sociaux au téléphone:

« Bonjour,  Je tiens à vous remercier de tout cœur de l’aide que vous m’avez apportée et surtout du temps que vous avez passé pour m’écouter, me conseiller et m’orienter. J’ai perdu mon travail dans la restauration suite à la crise du Coronavirus. Sans vous, je n’aurais pas su quoi faire. Merci pour tous les conseils et les contacts que vous m’avez donnés pour que je puisse demander l’indemnité de chômage et pour la recherche d’un nouvel emploi. Merci également pour le soutien financier que vous m’avez accordé afin que mes enfants et moi puissions nous en sortir en attendant de percevoir l’indemnité de chômage. »  Une mère de famille élevant seule ses 3 enfants

« Merci de m’avoir donné accès à l’épicerie sociale. Depuis le confinement, mes revenus sont au minimum et j’ai du mal à nourrir correctement mes enfants. Merci à la Helpline. » Une mère seule élevant ses trois enfants

Je vous contacte pour vous dire que je n’ai plus besoin des bons alimentaires car je viens de trouver du travail. Je devrais maintenant pouvoir m’en sortir. Merci encore pour l’aide que vous m’avez apportée ces derniers mois. Vous pouvez donner maintenant les bons à d’autres personnes qui ont en besoin.» Jeune homme, la vingtaine.

« Bonjour, merci de tout cœur d’avoir pris en charge mon loyer. Avec la crise sanitaire, j’ai perdu tous mes revenus. Je travaillais comme femme de ménage et comme aide-cuisinière. Avec ces deux emplois, j’ai toujours réussi à payer les 500 euros de mon loyer. Comme je n’ai pas tous mes papiers, je ne pouvais pas présenter de demande pour une indemnité de chômage. Je viens de reprendre le travail et pourrais ainsi assumer mes frais à partir du mois prochain. Merci ! » Femme, la cinquantaine

A travers la Caritas Corona-Helpline, les personnes qui ont du mal à faire leurs achats, payer leur loyer, leurs factures et leurs dettes et qui se sentent seules avec leurs problèmes, pourront trouver du soutien.

        

En savoir plus