Caritas Luxembourg aide les réfugiés vénézuéliens

Jeudi 16 janvier 2020

Le Venezuela traverse une crise aiguë depuis des années, causée entre autres par les incessantes luttes de pouvoir, la mauvaise gestion économique et la corruption. Le conflit entre le gouvernement et l'opposition a aggravé la situation. Les conséquences sont plus que dramatiques pour la population qui manque de tout : nourriture, médicaments, essence, eau potable, électricité, soins médicaux, etc. Le chômage a atteint un niveau record et la violence est omniprésente.

En raison de l'inflation, les billets de banque ne valent plus rien. Tout manque, C'est triste. Nous offrons sur place des biens de première nécessité pour aider les personnes les plus vulnérables à faire face à la pénurie", Pedro Antunes, collaborateur de Caritas Luxembourg au Venezuela et en Colombie.

 

Cette situation d’insécurité et de pénurie est particulièrement éprouvante pour les jeunes enfants, les femmes enceintes et allaitantes, les personnes âgées et les personnes handicapées. Selon une enquête de Caritas Venezuela, 12% des enfants des communautés les plus pauvres sont touchés par la malnutrition modérée ou sévère. C’est pour cela que, ces dernières années, quelque quatre millions de Vénézuéliens ont fui leur pays et se sont réfugiés dans les pays voisins dont la Colombie, le Pérou, l’Équateur le Brésil et la Bolivie. Or, dans ces communautés d'accueil, également très pauvres, la situation reste très précaire pour ces réfugiés vénézuéliens.

Caritas Luxembourg vient en aide à ces communautés, en collaboration avec les Caritas locales. Une aide humanitaire et une protection est fournie dans six pays différents, y compris le Venezuela. Les femmes, les enfants, les personnes âgées, les personnes handicapées, mais aussi les autochtones sont particulièrement ciblés. L’aide varie en fonction des besoins : nourriture, articles d'hygiène et ustensiles de cuisine. Des soupes populaires sont distribuées. La création de jardins potagers et l'élevage de petits animaux sont encouragés pour assurer la sécurité alimentaire des personnes. Des cours de formation sur la nutrition et l'hygiène sont organisés. En coordination avec les institutions publiques, des logements sont rénovés et les frais de location et de transport sont pris en charge. Pour augmenter leur capacité de résistance à ces difficultés et pour mieux rebondir, les communautés élaborent des plans en collaboration avec Caritas. Un soutien psychosocial et des conseils juridiques leur sont également proposés.

Enfin, que ce soit au Venezuela, ou dans les différents pays d’Amérique Latine accueillant des réfugiés, Caritas plaide pour une régularisation des réfugiés vénézuéliens. Cette régularisation leur permettrait d’avoir un accès aux soins et aux aides publiques de leur pays d’accueil. Par ailleurs, Caritas aide à l’obtention d’un permis de travail, ce qui est crucial pour les familles réfugiées. Caritas donne une aide de première urgence à l’arrivée des personnes et complète ensuite pour les familles encore dans le besoin, ne pouvant travailler.

Ce projet est cofinancé par la Commission Européenne et le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes du Luxembourg.

 

Crédits photos: © Caritas Internationalis, Caritas Ecuador, Caritas Venezuela

Pour être sûr(e) de toujours être au courant de nos activités,
abonnez-vous à notre newsletter !

A travers la Caritas Corona-Helpline, les personnes qui ont du mal à faire leurs achats, payer leur loyer, leurs factures et leurs dettes et qui se sentent seules avec leurs problèmes, pourront trouver du soutien.

        

En savoir plus