Form’actif : Offrir des perspectives d’avenir aux jeunes réfugiés et migrants

Jeudi 24 septembre 2020

Depuis 2005, Cristina Lopes a en charge le service Form’actif de Caritas Luxembourg. La formation est un des piliers de Caritas Luxembourg en ce qui concerne l’intégration des réfugiés et migrants.

Que fait le service Form’actif ?

Nous proposons aux jeunes réfugiés et migrants toute une série de services d’aide liés à la formation. Nous les informons, par exemple, sur les démarches à effectuer, les organismes de formations, les formations existantes, le marché de l’emploi etc.. Nous préparons avec eux les documents pour une inscription à un lycée ou à l’université ou ceux pour faire reconnaître leur diplôme. Nous les aidons à trouver des patrons pour leur apprentissage. Nous les soutenons également dans d’autres problèmes qu’ils peuvent rencontrer dans leur vie et qui les bloquent souvent dans leur formation. Ce sont souvent des problèmes de logement, d’argent, de papiers, etc.. Nous essayons de les aider au mieux afin qu’ils puissent poursuivre leurs études et sortir de l’école avec un diplôme.

Nous gérons également, en collaboration avec le Service de la formation des adultes du Ministère de l’Education Nationale, de l’enfance et de la jeunesse, les classes de 5ème d’intégration adultes sur le site Kirchberg.

Que sont devenues les classes « Passerelles »?

Les classes Passerelles ont été intégrées voilà deux ans dans le système national de formation en tant que 5ème d’intégration pour adultes. Pendant des années, Caritas Luxembourg s’était battue pour que les jeunes réfugiés et migrants qui n’entrent plus dans le cadre de la scolarité obligatoire ou qui sont exclus du système traditionnel aient la possibilité de se former.  Caritas Luxembourg avait ainsi proposé, en précurseur et grâce au soutien de l’Etat, de nombreux donateurs et bénévoles, des classes spéciales pour des centaines de jeunes réfugiés et migrants qui ont ainsi pu se former et continuer ensuite leurs études par un apprentissage, voire même à l’université. Le combat de Caritas Luxembourg a porté ses fruits puisqu’aujourd’hui ces jeunes longtemps exclus du système national de formation sont enfin reconnus et pris en charge par le Ministère à travers les classes de 5ème d’intégration pour adultes. D’ailleurs la demande ne cesse d’augmenter. D’année en année, nous créons de nouvelles classes. Pour la rentrée 2020-2021, il y a 10 classes. Caritas Luxembourg continue à y apporter sa connaissance des réfugiés et migrants, son expérience du terrain avec les jeunes et son accompagnement social.

Qu’est-ce qui vous plaît dans ce que vous faites ?

Il y a d’abord le fait que c’est très varié. Chaque jour est différent et il faut constamment s’adapter aux nouveaux besoins et demandes de la part des jeunes. Il y a aussi le fait que chez Caritas Luxembourg nous considérons le jeune en formation dans son ensemble, que ses préoccupations au niveau des autres aspects de sa vie (logement, finances, famille, etc.) soient également prises en considération. Pour pouvoir se concentrer sur sa formation, le jeune réfugié doit avoir l’esprit libre, se sentir en sécurité et soutenu. J’aime également l’importance que Caritas Luxembourg attache à la formation. Permettre l’accès à l’éducation, c’est donner aux réfugiés et migrants la possibilité de jouer un rôle actif dans la société et ainsi d’éviter l’exclusion sociale. Enfin, j’aime la chaîne de solidarité que Caritas Luxembourg arrive à mobiliser lorsqu’un jeune est en difficulté. Tout est fait pour que le jeune puisse continuer l’école et avoir des perspectives d’avenir. Pour rien au monde, je ne changerais de travail.

Pour être sûr(e) de toujours être au courant de nos activités,
abonnez-vous à notre newsletter !

Le bilan de la Caritas Corona-Helpline et le vécu des équipes sur le terrain sont riches en enseignements. Si nous voulons que les personnes et familles ne tombent pas durablement dans la précarité, des mesures doivent être prises rapidement! Retrouvez toutes nos propositions d'action dans le lien ci-dessous!

        

Lire le document de position