Quand littérature rime avec générosité

Mardi 9 octobre 2018

Hier après-midi, Marco Schank a remis aux mains de Marie-Josée Jacobs, présidente de Caritas Luxembourg, un chèque de 2.000 euros. Marco Schank est un auteur bien connu du public luxembourgeois pour ses romans policiers qu’il situe aussi bien dans des temps passés (17, 18 et 19ème siècle) que dans l’époque dans laquelle nous vivons maintenant avec des sujets socio-politiques très actuels comme la traite des femmes, l’extrême droite, la révolte estudiantine ou encore le terrorisme.

La somme de 2.000 euros représentent les frais d’éditeur de son dernier roman intitulé « Damit die Nacht vergeht ». Dans ce roman policier, Faizah, une femme réfugiée, aide la police à démanteler un réseau de vente d’armes. Aussi, Marco Schank a-t-il souhaité que cette somme revienne aux femmes réfugiées accompagnées par Caritas Luxembourg. Les femmes réfugiées sont particulièrement vulnérables et se retrouvent souvent recluses au second plan, alors qu’elles méritent une attention toute particulière, en tant que principal moteur d’intégration de leur famille.

Grâce à ce don, les femmes réfugiées vont pouvoir bénéficier d’ateliers artistiques et esthétiques, de séances sportives, de modules de formation, de visites culturelles, etc. et ainsi renforcer l’estime qu’elles ont d’elles-mêmes.

Lors de la remise du chèque, Marie-Josée Jacobs a vivement remercié Marco Schank au nom de toutes les femmes réfugiées accompagnées par Caritas Luxembourg pour cette belle initiative.