Urgent : Le Mali a besoin d’aide

Mardi 6 juillet 2021

Au Mali, près de la moitié de la population vit dans l’extrême pauvreté. Presque un million de personnes ont aujourd’hui besoin d’une aide alimentaire urgente.

Les raisons de cette pauvreté sont multiples : il y a notamment l’instabilité politique et les conflits récurrents qui ravagent le pays et qui affectent son économie. Mais le Mali subit également les effets dévastateurs du changement climatique, qui menace l’agriculture et les récoltes. C’est en effet l’un des pays au monde les plus exposés aux conséquences du changement climatique : les sécheresses récurrentes, les inondations et l‘érosion contribuent à rendre les sols de moins en moins fertiles. Les mauvaises récoltes deviennent plus fréquentes. Les petits agriculteurs, déjà peu équipés, génèrent dès lors moins de revenus et ont du mal à nourrir leur famille.

Au sud du Mali et à l’ouest de la capitale, Caritas Luxembourg aide les populations locales à faire face à toutes ces diffcultés, notamment en partageant avec les producteurs des techniques de culture plus performantes, mais aussi plus durables.

Soumaïla Tounkara a été un des premiers formés:

Auparavant, nous cultivions simplement le maïs, sans avoir les connaissances appropriées des techniques de culture ou de fertilisation organique. Le rendement n’était pas très élevé et toute notre production était consommée en deux mois maximum. Grâce à Caritas Luxembourg,nous avons beaucoup appris sur la restauration et la conservation des sols.J’ai aussi été formé à la production et à l’utilisation de fumure organique dans les champs de maïs.

Comme les pluies sont de plus en plus imprévisibles et que leurs quantités peuvent énormément varier chaque année, les cultures traditionnelles sont de moins en moins adaptées et de moins en moins productives. Les producteurs sont également encouragés à se regrouper en coopérative, afin de travailler de manière plus professionnelle, de partager leurs compétences et de pouvoir agir en réseau avec les autres acteurs du marché.

Enfin, les agriculteurs sont invités à diversifier leurs cultures. En plus du maïs, ils cultivent aujourd’hui du sésame et de l’arachide. Ceci permet une rotation des cultures sur les terres, ce qui aide à restaurer la fertilité des sols d’un côté, tout en offrant une sécurité si une des cultures venait à ne produire aucun résultat.

Toutes ces actions cumulées permettent d’améliorer le quotidien de la population.

D’une part, ils souffrent moins de la faim, et d’autre part, en vendant les surplus de leur production au marché, leurs revenus augmentent également, ce qui contribue par exemple à l’éducation des enfants.

Contribuez vous aussi à améliorer la vie des agriculteurs au Mali.

Pour aider les personnes vivant au Mali, et pour soutenir plus largement les projets de Caritas Luxembourg, vous pouvez faire un don par virement sur le compte (CCPL) IBAN LU34 1111 0000 2020 0000 ou directement ci-dessous.

Pour être toujours au courant de nos actualités, abonnez-vous à Caritas eNews

Caritas Luxembourg utilisera les informations fournies sur ce formulaire seulement pour vous transmettre Caritas eNews.