Jérémie Langen - L’inclusion commence dès le foyer

Mardi 2 mars 2021

Depuis la réorganisation du service dédié aux réfugiés et migrants, Jérémie Langen a en charge le service qui s’occupe de l’accueil et de l’encadrement des demandeurs de protection internationale (DPI) dans les différents foyers. Le service comprend une soixantaine de collaborateurs et collaboratrices répartis dans 12 foyers et accompagnant près de 1200 personnes.

Pourquoi avoir créé un service séparé, dédié aux foyers pour réfugiés ?

Les quinze dernières années, et plus encore depuis l’arrivée importante des réfugiés au Luxembourg après 2015, le service Caritas Solidarité et Intégration n’a cessé de grandir. Aussi en 2020, le besoin s’est-il fait ressentir de diviser le service en trois, dont un dédié aux réfugiés logés dans les foyers et la gestion de ces structures collectives. En 2020, avec la crise sanitaire, les équipes sont restées au contact de nos résidents pour soutenir les personnes, pour mettre en place les différentes mesures sanitaires, pour trouver des solutions, etc. Heureusement nous avons pu compter sur nos éducateurs, assistants sociaux et psychologues qui – j’en suis fier - ont mis et continuent à mettre les bouchées doubles pour aider les personnes que nous accueillons dans nos foyers à passer ce cap encore plus difficile pour eux et à entrevoir plus sereinement le bout du tunnel.

Sur quoi souhaitez-vous mettre l’accent dans les prochains mois et années ?

Il s’agit de préparer les réfugiés à leur vie en dehors du foyer. A Caritas Luxembourg, nous sommes depuis toujours convaincus que l’inclusion des réfugiés dans notre société commence dès le foyer. Nous n’avons d’ailleurs jamais attendu que les réfugiés aient leur statut pour les inciter à apprendre la langue, à suivre des formations ou à s’investir dans la société. Nous pensons, en effet, que même si le statut leur est refusé, ils auront acquis des compétences qu’ils pourront valoriser partout ailleurs. Et pour ceux qui ont la chance de pouvoir rester, ce qu’ils auront acquis dans le foyer leur permettra ensuite de mieux s’intégrer dans la société. Pour celles et ceux qui n’ont pas pu grandir dans une famille ou aller à l’école, cet accompagnement éducatif est encore plus fondamental.

Pour renforcer cet accompagnement, nos trois services se sont unis pour lancer le projet « Passeport pour l’avenir ». Ce dernier doit donner aux résidents de nos foyers les outils nécessaires pour qu’ils puissent gagner en autonomie (par exemple, savoir gérer un budget, un logement, etc.), comprendre le fonctionnement de notre société (entre autres le marché du travail, celui du logement, le système scolaire, le système médical, mais aussi nos us et coutumes), et ainsi mieux envisager leur vie en-dehors du foyer. Aujourd’hui encore nombreux sont nos résidents qui appréhendent la sortie du foyer et de devoir vivre seuls dans un logement, livrés à eux-mêmes dans une société souvent très différente de la leur et dans laquelle ils n’ont que peu de repères. Il faut les préparer à ce qui les attend !

Un autre challenge c’est de faire en sorte que les équipes sur le terrain continuent les initiatives et projets qu’ils mettent en place en gardant le dynamisme qui les caractérise.  Ce sont elles qui sont en contact tous les jours avec les résidents et les mieux placées pour développer de nouvelles idées de projets qui améliorent l’accompagnement et la vie de nos résidents.  Une de mes missions est d’encourager toutes ces initiatives du terrain, car la vie au sein d’une collectivité n’est pas toujours simple au quotidien.

Qu’est-ce qui vous plait dans ce que vous faites ?

C’est non seulement la diversité des actions que l’on peut mettre en place, mais aussi et surtout la diversité culturelle des personnes avec lesquelles je travaille, qu’elles soient résidents ou collaborateurs. J’apprends beaucoup à leur contact et cela enrichit ma vie. Une autre chose qui me motive c’est le fait de savoir que l’on travaille pour le bien des gens, pour qu’ils y arrivent. Je me réjouis énormément à chaque fois qu’un résident trouve du travail ou un logement. Enfin, je suis content de pouvoir compter sur une belle équipe motivée par l’amour de l’autre.

Pour être sûr(e) de toujours être au courant de nos activités,
abonnez-vous à notre newsletter !

Pour être toujours au courant de nos actualités, abonnez-vous à Caritas eNews

Caritas Luxembourg utilisera les informations fournies sur ce formulaire seulement pour vous transmettre Caritas eNews.