Laos: Un filtre à eau

Le Laos fait toujours partie des pays les plus pauvres de la planète. Dans les régions reculées et rurales, le niveau de vie de la population est encore plus bas que dans les villes. Les maladies y sont courantes, en particulier chez les plus jeunes.

Si l’eau ne manque pas au Laos, dans ces villages reculés et difficiles d’accès, il est difficile voire impossible de trouver une source d’eau potable. Bien souvent, les populations se fournissent au puits du village ou directement dans la rivière ou le fleuve – même si ceux-ci véhiculent des eaux usées ou souillées par le bétail – avec les risques que cela comporte au niveau sanitaire. Le Laos connaît encore un nombre important de décès chaque année lié à la consommation d’eau non-potable.

La solution ? Des filtres à eau

Caritas Luxembourg a bien compris cette problématique et l’enjeu que représente l’eau propre pour ces communautés. Depuis plusieurs mois, des réservoirs et des filtres à eau sont donc distribués aux familles les plus pauvres de la région dans laquelle travaille Caritas Luxembourg. Le principe est simple : on remplit le réservoir avec l’eau de la source, celle-ci est ensuite filtrée à travers un filtre en céramique et ressort prête à être consommée, utilisée pour la cuisine ou pour l’hygiène. Au total, Caritas Luxembourg a prévu de distribuer plus de 1.800 filtres à eau dans une centaine de villages. Tous les ménages qui ont déjà reçu leur filtre ont constaté une amélioration de leur santé.

En offrant ce cadeau, vous permettez à toute une famille d’avoir en permanence à disposition de l’eau potable.

Pour être toujours au courant de nos actualités, abonnez-vous à Caritas eNews