Une chose est sûre: ils n'ont pas chômé!

Friday 13 September 2019

Les jeunes réfugiés accompagnés par Caritas Luxembourg dans les différents foyers pour demandeurs de protection internationale se sont montrés très actifs cet été, à la grande satisfaction des équipes éducatives qui les suivent au quotidien.

Beaucoup de jeunes ont profité de l’été pour gagner un peu d’argent. Certains ont travaillé dans la restauration, d’autres au sein d’administrations communales, d’autres encore à la Schueberfouer. Ils ont ainsi pu se faire un peu d’argent de poche. Certains d’entre eux - les demandeurs de protection internationale – ne disposent que de 25 euros par mois pour leurs dépenses extra. Avec 25 euros par mois, il est difficile de s’offrir un petit « extra » comme une sortie culturelle, au cinéma, un verre sur une terrasse pour entretenir une amitié ou se faire des amis. Ce salaire leur sera donc bien utile.

D’autres jeunes réfugiés ont participé aux chantiers éducatifs proposés par Caritas Luxembourg pendant les vacances scolaires. Ils y découvrent des métiers qui pourraient les intéresser pour leur projet de vie, mais aussi des principes importants pour s’intégrer dans le monde professionnel : travail en équipe, respect des horaires, du matériel et du client, etc. Pour en savoir plus sur les chantiers éducatifs, lisez l’article dédié.

D’autres encore, ont suivi des cours de langues pour se mettre à niveau. Différents organismes ont proposé des cours de langues pendant l’été, à la grande joie des nombreux jeunes qui demandent à évoluer plus rapidement dans l’apprentissage des langues. Certains cours ont été proposés par des bénévoles. Ces cours - souvent individuels ou en petits groupes - avaient pour objectif de permettre aux jeunes qui commencent leur apprentissage en septembre de combler d’éventuelles lacunes en langues et d’approfondir le vocabulaire spécialisé du métier qu’ils ont choisi.

Pour une grande majorité des jeunes réfugiés, l’été a également été occupé à rechercher un patron pour leur apprentissage. La plupart a réussi à trouver un employeur dans le métier qu’ils ont choisi. Parmi les métiers les plus demandés par les jeunes réfugiés il y a celui de l’électricien, du mécanicien, de l’installateur chauffage/sanitaire, de l’électromécanicien et du cuisinier.

Enfin, quelques-uns ont profité tout simplement de l’été pour se reposer après une année scolaire très intense en travail : un répit bien mérité que les travailleurs sociaux de Caritas Luxembourg leur accordent bien volontiers.

Les équipes éducatives de Caritas Luxembourg tiennent à féliciter tous les jeunes pour l’enthousiasme et l’énergie qu’ils mettent dans tout ce qu’ils font, que ce soit pendant l’année scolaire ou pendant les vacances d’été.

Continuez comme ça !

Un grand merci aussi à tous ceux qui ont permis que ces jeunes soient occupés pendant l’été et puissent évoluer, s’intégrer !

Be the first one informed about our projects and activities.
Subscribe to Caritas eNews!

Be the first one informed about our projects and activities. Subscribe to Caritas eNews!