Khambou, fermière

Wednesday 6 March 2019

"Avant, mon travail ne suffisait pas à nourrir ma famille"

Khambou habite un petit village de la province Xieng Khouang au Laos. Les personnes y vivent principalement de l’agriculture et de l’élevage. Les maladies des plantes et des animaux, l’accès limité au marché, les catastrophes naturelles, etc. font, cependant, que la situation de la plupart des fermiers y est désastreuse.

"J’ai longtemps cultivé le mais sur mes champs. Je travaillais toute la journée pour gagner environ 105 dollars par an. Ce qui était loin d’être suffisant pour nourrir toute ma famille."

En 2016, Khambou entend parler du projet « Strenghtening Livelihood Systems » que Caritas Luxembourg mène dans la région. Le projet aide les familles à réduire leur vulnérabilité économique et ainsi à sortir de la pauvreté.

"Je me suis tout de suite dit que cela pouvait être une chance pour moi et ma famille de gagner un peu plus. Nous n’avions de toute façon pas grand-chose à perdre."

Khambou a alors reçu à travers le projet des semis pour cultiver des légumes bio, ainsi qu’un équipement de travail adapté.

"J’ai également été formée aux différentes techniques de culture bio et comment éviter l’utilisation d’engrais chimiques."

Depuis qu’elle s’y est mise, elle est de plus en plus convaincue par les possibilités offertes par la culture bio.

"De plus, depuis que je vends mes légumes bio sur le marché local, je vois mes revenus augmenter de mois en mois."

Khambou gagne maintenant environ 43 dollars par mois.

"J’ai de la chance de pouvoir participer à ce projet. Ma famille me soutient entièrement dans ma démarche. Ma situation financière s’est nettement améliorée. Bientôt, peut-être, nous pourrons vivre dans une vraie maison."

Be the first one informed about our projects and activities. Subscribe to Caritas eNews!