Le chaînon manquant

Thursday 14 July 2022

Cet après-midi, Plaidons Responsable de caritas.lu avaient invité en collaboration avec le Comité pour une Paix Juste au Proche Orient, Amnesty International et Fairtrade, à une conférence très intéressante sur les pratiques commerciales de l’Union européenne avec les territoires occupés. L’orateur, Manuel Devers, est juriste spécialisé en droit international.

Lors de sa présentation, il a expliqué que s’il n’y avait pas de règlement européen en la matière, l’Union européenne est quand-même un « bon élève » car il y a dans ses pratiques commerciales avec les territoires occupés un fil conducteur qui peut se résumer en deux points : 1) la reconnaissance du statut séparé et distinct des territoires occupés par rapport au pays occupant et ) l’importance du consentement du peuple occupé. On retrouve ses deux conditions dans les relations commerciales de l’Union européenne avec Chypre ou la Transnistrie, par exemple, et beaucoup d’autres territoires occupés.

Ceci dit, la situation est différente pour les produits venant de Palestine où l’Union européenne n’impose à l’occupant que l’obligation de devoir mettre sur l’étiquette le fait que le produit vient de territoires colonisés. La situation est même pire pour les produits venant du Sahara occidental qui sont commercialisés avec le Maroc indiqué comme pays d’origine. Le consentement du peuple sahraoui n’a pas été demandé. D’où l’importance pour Manuel Devers de mettre les deux bonnes pratiques de l’Union européenne dans un règlement européen afin que tous les territoires occupés, quelque soit leur histoire, soient traités de la même façon dans les relations commerciales avec l’Union européenne.

Un grand Merci à Manuel Devers pour cette intéressante conférence!

Be the first one informed about our projects and activities. Subscribe to Caritas eNews!

Caritas Luxembourg will use the information provided on this form only to send you Caritas eNews.