La province du Xieng Khouang au Laos est une vaste région montagneuse et rurale de 250.000 habitants qui borde le Vietnam, et où le niveau de vie de la population est très bas.

La malnutrition et les retards de croissance chez les plus jeunes sont courants. Les moyens de subsistance de ces villageois proviennent presque exclusivement de l’agriculture : les villageois cultivent surtout le riz et élèvent du bétail. Le succès de ces moyens de subsistance dépend largement de facteurs hors de leur contrôle : la qualité des cultures, la santé de leur bétail, l'accès aux marchés, les chocs externes et les tendances sociétales et environnementales. La vulnérabilité aux catastrophes naturelles de la province est renforcée par sa situation géographique, au confluent de plusieurs grands fleuves. Les catastrophes naturelles souvent récurrentes mettent une forte pression sur le développement de la province, en particulier dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’éducation et des infrastructures. 

Le renforcement des moyens de subsistance

Caritas Luxembourg veille à améliorer le niveau de vie de ces populations locales en axant ces activités dans plusieurs domaines.

La production agricole par exemple est diversifiée: des fermiers reçoivents des bovins à engraisser, les semences pour les nourrir, le matériel nécessaire pour leur construire des abris et le suivi du bétail est assuré par des vétérinaires formés. Des femmes reçoivent des micro-crédits et sont formées à des activités alternatives comme le tissage ou la production de légumes biologiques, et ce, afin d'augmenter les revenus de leur ménage. De nouvelles rizières et des systèmes d'irrigation sont également mis en place.

Dans le domaine sanitaire, des latrines et des postes de santé sont construits. La population est également sensibilisée à l'hygiène à travers plusieurs campagnes.

Afin de faire face aux inondations, des canaux d'écoulement sont construits et les berges des rivières réhaussées. La mise en place d’un système d’alerte précoce permet par ailleurs de prévenir à temps de la montée des eaux et ainsi de donner une chance aux villageois de se mettre en sécurité et d’emporter avec eux les biens de première nécessité.

Enfin, des étudiants issus de familles particulièrement pauvres reçoivent des bourses pour accéder à des formations professionnelles. Les travaux de construction d'une nouvelle école débuteront prochainement.

 

Pour être toujours au courant de nos actualités, abonnez-vous à Caritas eNews