Ce projet, lancé en 2017 par Caritas Luxembourg, Reech eng Hand et CVX, avec le soutien de l'Oeuvre Nationale de Secours Grande-Duchesse Charlotte, a pour objectif de soutenir les demandeurs de protection internationale (DPI) touchés par le règlement de Dublin et hébergés à la SHUK (Structure d’Hébergement Urgent à Kirchberg). Il vise tout particulièrement les jeunes adultes et les plus vulnérables et traumatisés parmi eux et leur propose du soutien psychosocial et un accompagnement à tous les niveaux.

Le projet qui a débuté en décembre 2017 se déroule à la fois à la SHUK au Kirchberg et dans un local dédié exclusivement à l'accueil des personnes touchées par le règlement de Dublin. Ce local, appelé Carvansara Ubuntu est un lieu où les personnes peuvent se rencontrer et reprendre du souffle, et ce grâce à l'écoute active des bénévoles assurant l’accueil et au respect mutuel qui y règne entre tous. Un soutien psychosocial et psychothérapeutique est offert par un professionnel sous forme de counseling individuel et d'exposition à la narration. Des activités sportives et socio-culturelles sont également organisées régulièrement à l’extérieur.    

Objectifs

Le projet a pour objectifs d'améliorer l’accès à l’information des personnes concernées par le règlement de Dublin, de renforcer leur résilience, leur capacité à prendre des choix éclairés pour leur avenir et d’améliorer leur qualité de vie en leur offrant un espace de ressourcement et des activités constructives.

Les personnes sont sensibilisées de manière continue tant à la SHUK qu’au Carvansara Ubuntu sur les thématiques liées à leur bien être psychosocial et orientées vers le service "Accueil Social" de Caritas Luxembourg où elles sont informées sur le cadre légal qui régit leur situation. 

Les personnes sont également mises en contact avec les acteurs humanitaires des pays responsables de la reprise des personnes dites « dublinées » et que le projet vise à mettre en réseau.  

Certains bénéficiaires qui ont subi des événements particulièrement traumatisants ou dont l’exode dure déjà depuis un certain temps, sont invités à établir un journal détaillant le récit de leurs vies à travers une approche thérapeutique appelée « exposition à la narration ».  

Une dizaine de bénévoles à l'écoute

Pour assurer un bon accueil, l’équipe d’une dizaine de bénévoles est formée, encadrée et supervisée de manière continue. Cela permet de créer et d’entretenir une atmosphère accueillante et une écoute bienveillante au sein du Carvansara Ubuntu.

La sensibilisation à travers la recherche et la publication d’articles est faite grâce à la participation d’étudiants universitaires.

Contact:

Ndzebir Andrew Vernyuy

andrew.ndzebir@caritas.lu  

Tel.: +352 691 690 365 

Avec le soutien de:

Pour être toujours au courant de nos actualités, abonnez-vous à Caritas eNews

Caritas Luxembourg utilisera les informations fournies sur ce formulaire seulement pour vous transmettre Caritas eNews.