Aller au contenu principal

Être à l’écoute des bénéficiaires et de nos équipes pluridisciplinaires

Lundi 28 février 2022

Tom Brassel vient d’être nommé directeur opérationnel de Caritas Luxembourg. Un challenge que ce psychologue de formation, se réjouit de relever.

Quel est votre parcours ?

J’ai rejoint Caritas Luxembourg en avril 2017 en tant que psychologue pour aider les personnes les plus démunies. Avant, j’ai exercé 15 ans en tant que psychologue en Allemagne, ou une de mes premières missions a été de créer un hôpital de jour psychiatrique. Durant une douzaine d’années je me suis retrouvé à la tête de cette structure en gérant avec passion à la fois mon équipe, la vie quotidienne de l’hôpital, ainsi que le suivi psychiatrique. Cela a été une expérience très enrichissante, à la fois sur le plan personnel et professionnel. Avant d’être nommé au poste de directeur opérationnel, j’ai coordonné le service psychologique de Caritas Luxembourg pour les personnes qui vivent dans la rue et ensuite, plus tard, j’ai accepté la mission de créer un service psychologique unique pour Caritas Luxembourg regroupant également les psychologues spécialisés dans le suivi des réfugiés.

Comment envisagez-vous votre nouvelle mission ?

Je l’envisage sereinement. Marc Crochet et moi avons la même vision de l’être humain et partageons également un même projet pour Caritas Luxembourg.

Le respect d’autrui et la dignité de la personne sont des valeurs qui me tiennent énormément à cœur. Durant tout mon parcours professionnel j’ai essayé d’appliquer au mieux ces principes tout en étant conscient des contraintes sociales et autres qui  peuvent les impacter. 

Ainsi, une de mes premières missions sera certainement d’être à l’écoute des équipes, de leurs besoins et de les rassurer quant à la qualité de leur travail fourni sur le terrain. Elles le font souvent avec beaucoup de motivation et d’enthousiasme, mais parfois les moyens manquent et les conditions ne sont pas toujours optimales ; ce qui peut très vite engendrer un sentiment de frustration et d’abandon.

Je compte y remédier en mettant le travail d’équipe davantage en avant, en favorisant les idées fédératrices et en créant des synergies entre les différentes équipes pour optimiser les échanges professionnels et les rendre plus transparents.

Mais le plus important, c’est que le bénéficiaire reste toujours au centre de nos actions, et mon rôle de directeur opérationnel sera de trouver, entre autre, avec l’équipe de direction un certain équilibre entre les besoins de nos bénéficiaires et l’optimisation des conditions de travail de nos équipes.

Parcours de 5km accessible à tous. Dimanche 30 juin 2024. A partir de 10h à la Kockelscheuer.

Joignez-vous à nous !

 

Inscrivez-vous !