Aide aux jeunes réfugiés et migrants

Parmi les réfugiés pour qui il a lieu de faire un effort spécial, il y a les jeunes.

Des jeunes vulnérables

Beaucoup d’entre eux ont subi de graves traumatismes pendant la guerre dans leur pays ou lors de la fuite. Plusieurs sont arrivés au Luxembourg sans leurs parents, dont des mineurs. La plupart ont dû arrêter leurs études et se retrouvent dans un système scolaire très différent du leur, à recommencer de zéro, par l’apprentissage de la langue. Parmi eux, certains suivent des cours sans être considérés comme des élèves scolarisés et ne bénéficient donc d’aucune aide financière. Traumatisés, déracinés, sans moyens et souvent seuls, ces jeunes sont très vulnérables.

300 jeunes accompagnés chaque année

La prise en charge des jeunes réfugiés commence dès leur arrivée dans le foyer pour réfugiés et continue au-delà, en collaboration avec les différentes institutions nationales, à travers les dispositifs Educ’actif et Form’actif : orientation, insertion scolaire et professionnelle, formation, lutte contre l’isolement, aide financière, dialogue avec les institutions, médiation avec les familles, etc. En tout ce sont plus de 300 jeunes qui sont accompagnés chaque année, dont une trentaine de mineurs pour lesquels Caritas Luxembourg a la tutelle et que Caritas Luxembourg suit au-delà de leur majorité.

Dans certains foyers pour réfugiés, une offre d'éducation non-formelle pour les enfants réfugiés est proposée depuis deux ans.

Pour être toujours au courant de nos actualités, abonnez-vous à Caritas eNews