Aller au contenu principal

Turquie

Depuis septembre 2021, Caritas Luxembourg et son partenaire turc travaillent ensemble pour soutenir et assister juridiquement les migrants vulnérables. Suite aux séismes de février 2023, plusieurs réponses d’urgence ont également été mis en œuvre.

La Turquie est aux portes de l’Europe et voit affluer des populations de toutes nationalités – le reflet des enjeux géopolitiques, des conflits armés, persécutions, des bouleversements économiques ou des crises multiples. Ils sont pour la plupart originaires du Moyen-Orient, Asie centrale, Afrique orientale ou encore d’Ukraine.

Depuis septembre 2021, Caritas et son partenaire local travaillent dans l’objectif d'accroître l'accès à la protection et à l'assistance pour les migrants vulnérables dans les provinces ciblées. Il s’agit d’une population trop souvent oubliée ou celle que l’on ne veut pas voir, ceux qu’on appelle communément les « sans-papiers » ou les illégaux et qui ont tout quitté pour prendre la route de l’immigration pour aller vers un futur incertain.

Grace au soutien de l’Union européenne et du Gouvernement luxembourgeois, nous essayons de leur redonner une existence, une dignité par l’apport d’une aide concrète, comme des habits chauds, des produits d’hygiène en particulier pour les femmes, des coupons d’achat etc. ; en les informant sur leurs droits ; en protégeant physiquement ceux ou celles les plus à risque de violence ou d’exploitation sexuelle ; en les aidant dans leurs démarches juridiques pour se régulariser…

L’action se poursuit en 2023 dans les provinces d’Ankara, Balikesir, Istanbul, Izmir et Van, et vise à garantir que les migrants vulnérables voient leurs besoins critiques identifiés et satisfaits grâce à une assistance de base, des services de protections, des informations et, au besoin, références vers des acteurs locaux spécialisées.

Réponse au Tremblement de terre de février 2023

Le lundi 6 février, deux tremblements de terre de magnitude de plus de 7,5 ont frappé le sud-est de la Turquie et le nord-ouest de la Syrie. Rien qu’en Turquie, le nombre de personnes affectées par les séismes est estimé se situer entre 13 et 20 millions : plus de 50.000 personnes ont perdu leur vie plus de deux million de personnes ont été évacuées de la zone du tremblement de terre ;1.5 million d’entre elles vivent dans des tentes et 300.000 dans des containers, souvent en situation de surpopulation, en exposant les personnes concernées à des problèmes de santé et de protection.

Les tremblements de terre ont causé des dommages matériaux pour environ 100 milliards de dollars US. Les Autorités turques ont signalé qu’environ 232 000 bâtiments avaient été gravement endommagés, démolis ou avaient un besoin urgent de démolition. L'électricité est toujours interrompue dans certaines parties des zones touchées, comme à Hatay. Selon l'OMS, la prévention et le contrôle des épidémies sont une préoccupation sanitaire prioritaire, car il existe un risque accru de maladies d'origine hydrique dans les zones touchées en raison des pénuries d'eau et du manque d’infrastructures d’eau et assainissement.

La population déplacée doit aussi faire face à des problèmes d’accès à la nourriture. Dans les sites de distribution, l'aide alimentaire n'est pas suffisante pour répondre aux besoins de toutes les personnes qui en font appel. Par ailleurs, le tremblement de terre a endommagé des terres agricoles et entraîné la perte de bétail, ce qui entraînera des problèmes à plus long terme de disponibilité alimentaire dans les zones touchées. Les perturbations des moyens de subsistance et l'inflation peuvent également diminuer le pouvoir d'achat des populations touchées.

Les régions turques affectées comptent un très grand nombre de réfugiés syriens : plus de 1.5 million et de nombreux migrants. Ces derniers ne sont pas privilégiés pour l’aide ou sont même ostracisés ou rejetés pour privilégier les nationaux turcs. Il est donc important de développer une aide ciblant tous les survivants, y compris les réfugiés et migrants, dans un contexte pré-électoral tendu.

Grâce à l’appui de l’Union européenne et du Gouvernement luxembourgeois, Caritas Luxembourg et son partenaire soutiennent la population touchée dans les Provinces de Adana et Hatay, qu’il s’agisse de citoyens turcs ou migrants, depuis les premiers instants après l’événement sismique. Notre réponse à la catastrophe s’est jusqu’à présent déroulée en deux phases :

  1. Depuis le premier jour de la catastrophe, notre partenaire a déployé des équipes de recherche et sauvetage. En outre, des équipes de terrain ont procédé à l'évaluation des besoins, à l'assistance humanitaire et à la soutenir les activités dans les zones sismiques, par la fourniture de secours d'urgence de première ligne : paniers alimentaires en nature, abris, kits de cuisine, kits d'hygiène, literie et aide en espèces, mais aussi des services de protection juridique et des conseils/soutien psychologiques. Grâce à ces activités, le flux d'informations sur les changements socio-économiques et physiques dans la région : sur la base de l'évaluation des besoins et de l'observation sur le terrain, la phase suivante a pu être formulée et implémentée.
  2. Depuis le début du mois de mars 2023, notre partenaire poursuit ses efforts, notamment dans les provinces d’Adana et Hatay, pour faciliter les interventions de récupération et réhabilitation des individus et des ménages à travers des activités visant à accroître la résilience et les mécanismes d'autoadaptation, tout en continuant à répondre à leurs besoins urgents. En outre, il vise à faciliter la reprise de l'accès aux droits et des services de base.
  3. La prochaine phase vise à répondre aux besoins de base et de rétablissement des survivants vulnérables du tremblement de terre dans la Province d'Hatay et de ceux déplacés hors de la zone touchée, en améliorant les besoins en eau et assainissement, en soutenant des réparations de domiciles et en améliorant la résilience des communautés à travers le soutien d'activités génératrices de revenus.

Ce projet bénéficie d’un financement de l’Union Européenne pour l’aide humanitaire et du  Ministère des Affaires Etrangères du Luxembourg.

 

   

LuxDev

Contact

Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Dominique Sweetnam  : dominique.sweetnam@caritas.lu

Pour plus d’information sur le financement de l’Union Européenne pour l’aide humanitaire : https://ec.europa.eu/echo/index_fr

Cette publication a été réalisée dans le cadre des projets :"Fournir une assistance et un soutien juridique aux migrants vulnérables en Turquie" et « Réponse d’urgence aux tremblements de terre en Turquie » qui sont mis en œuvre dans le cadre du soutien financier de l'Union européenne, par son service des opérations d'aide humanitaire.  Les points de vue exprimés ici ne doivent pas être considérés, de quelque manière que ce soit, comme reflétant l'opinion officielle de l'Union européenne.

Actualités liées

Dimanche 30 juin 2024.

Parcours de 5km accessible à tous.

A partir de 10h à la Kockelscheuer.

En faveur des épiceries sociales « Caritas Buttek ».

 

Joignez-vous à nous !